AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Why So Batman?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
TheBatmanArt
Nouveau


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 26/01/2011

MessageSujet: Why So Batman?   Mer 26 Jan - 2:15

The story begins ...


/\__/\
| ~ ~|
\ < /
__| |__
/////\\\\\
//////\\\\\\
///////\\\\\\\
|||||||/\|||||||
|||||||/\|||||||
|||||||/\|||||||
|||||||/\|||||||
|||||||/\|||||||
|||||||/\|||||||
|||||||/\|||||||
|||||||/\|||||||
|/\/\/\/\/\/\/\|

*Chapitre 1 : Jamais une nuit d'été*

28 juin,Gard,France. En ces temps j'étais encore jeune, c'est vrai. Ma déplorable

expérience de la vie me voilait la face sur les vérités du monde en tous points.Mais je ne

suis pas dupe.On arrose pas les mouches avec du vinaigre.A une époque corrompue comme la

notre, ou tous marche par piston, il est difficile de différencier ses amis de ses ennemis,

et même ses amis de ses vrais amis.Pour la petite anecdote, cette état résultant du domaine

de la fatalité m'a déjà fermé plus d'une porte! Faut-il s'instaurer dans une société

incorruptible? Là était la vrai question.

Quoi qu'il soit en cette soirée ensoleillé ou se dessinait de plus en plus le crépuscule,

je m'accouda à mon balcon du haut de ma modeste demeure, comme à mon habitude. Mais pourtant

ce soir là je sentis quelque chose de différent. Comme une autre présence ou je ne sais

quoi. Une émotion indescriptible, mélange d'un avenir prochain sous forme de flash-

back.Petit à Petit, je levais lentement les yeux et je l’aperçus alors au dessus de ma tête.

Un gros oiseau était niché dans la toiture,suspendu à la corniche par ses pieds crochues,

en mode élimination inversé. Un gros oiseau peut-être pas, mais c'était clair à présent :

une chauve-souris!



*Chapitre 2 : Toute les belles choses ont une fin*

Il faut savoir que je n'ai pas toujours vécu seul dans la résidence familiale. Il fut un

temps ou il y avait encore mes parents. Mon père, que j'ai toujours respecté et admiré tant

par sa splendeur que sa grandeur, en esprit, en intelligence, et j'en passe.Ma mère, qui a

toujours été la quand j'ai eu besoin d'elle, à mon chevet dans les pires maladies que j'ai

du combattre, reine culinaire et très bonne ménagère. C'est vrai que je n'ai jamais manqué

de rien, ni en amour, ni en confort.

Ils sont morts devant moi. Je les ai abattus froidement un soir d'hiver à l'aide du

revolver que mon père cachait dans le vieux puits. Le chagrin m'emporta, la tristesse étant

plus forte que la raison, mais je savais que je devais le faire. J'ai longtemps pleuré par

la suite, restant enfermé pendant plusieurs semaines dans cette maison, ou je me blottis

chaque nuit entre les deux cadavres, comme quand j'était petit, j'avais le droit de dormir

avec eux le samedi soir, ou bien pendant les soirs d'orages.



*Chapitre 3 : C'est moi, Mami!*

Par la suite je fus recueillis par ma grand-mère, qui vivait à la campagne, ou je resta 7

ans. Durant ces années j'appris à m'endurcir contre toutes sortes de phénomènes de la vie,

et ainsi à accentuer mes compétences et capacités à traire les vaches ou à récolter le miel

des abeilles. Mais mon entrainement le plus efficaces fut avec le chien de ma grand-mère,

Max.



*Chapitre 4 : Une légende, Mr Max!*

Max et moi étions inséparables, toujours dans le coup quand il y avait une bêtise à la

ferme. Il m'appris entre autre le "Keysi Fighting Method", une technique fascinante qui se

fonde sur l'instinct animal. Alors que certains arts martiaux exigent une attitude quasi

zen, la KFM tire profit de la montée d'adrénaline que nous ressentons dans une situation

violente. Elle part littéralement des tripes. Max avait toujours plus d'un tour dans sa

queue. Je pouvais disparaître? il pouvait m'apprendre à me rendre invisible.
Ces entrainement incessant pendants ces années portèrent leur fruit, je le ressentais aussi

bien physiquement que intellectuellement(et agriculturellement).



*Chapitre 5 : le joker*

Un soir tranquille ou on jouait à "la bataille" tous ensemble(seul jeu de carte que les

animaux comprenne), m'apparu une révélation. Mami avait la main cette fois là. Elle

remportait tous ses duels. Ce n'était pas difficile, Paul le cheval et Gin la marmotte

n'étaient vraiment pas très doués. Max avait déjà abandonné, criant au scandale et la

traitant de tricheuse (mais quel mauvais joueur ce max), mais d'un autre côté j'étais

d'accord avec lui.Soyons bien clair.Je n'ai jamais aimé ma grand-mère. C'est juste la seul

famille qui me reste. Elle puait et elle m’énervait, le matin, a boire son bol de lait chaud

avec les peaux dedans, et à les slurpper devant moi ce qui m'a fait vomir plus d'une fois de

bon matin.Il ne restait plus que moi et elle dans la partie. C'est alors que, quand tous

espoir était perdu, ma grand mère ayant déjà posé le dernier as sur la table, et étant sur

de gagner, je sortis alors une carte spécial, particulière, qui me fit gagner la partie. Le

"joker". Quand je vis cette carte s'offrir à moi à ce moment précis, j'ai su que j'allais

faire de grandes choses dans ma vie, une force irrésistible m'envahit. En effet, c'était une

carte dénué de respect, immuable de valeur, inspirant une droiture de caractère dont seul

quelqu'un qui a une signification différente de la vie peut comprendre le sens. En effet le

joker est interdit dans un sport tel que "la bataille". Ma grand-mere protesta et priva de

ce fait tous le monde de repas. Plus tard Max me confia que c'était lui qui l'avait insérer

dans mon jeu. Une chose était sûr, tous les coups seront permis, dorénavant.



*Chapitre 6 : La ferme,Max*

Puis vint le jour fatidique, ce jour qu'on attend depuis longtemps, tout en l'ignorant.

Comme le dit si bien notre président de la république, Harvey Dent, il y a ceux qui nous

quitte en héros, et d'autre qui vive assez longtemps pour passer de l'autre côté. Max était

dans ce cas là, à mon esprit du moins. Je l'ai étouffé une matinée de pleine lune(expression

utilisée quand la récolte est bonne le matin) devant les yeux de ma grand-mère qui hurlait

en me voyant à l'oeuvre, bien qu'il ne soit pas malade ou qu'il n'ai rien fait de mal. Mais

c'était comme ça, il fallait que je le fasse. Finalement je crois qu'il ne faut pas trop que

je me m'accroche à un être, quel qu'il soit.

Après cela, ma grand-mère me bannit de la ferme, que je contemplais encore une derniere

fois, tout en m'éloignant, marchant droit vers mon destin qui me ramena sur mes pas, c'est à

dire chez moi. Je retrouvais à présent mes squelettes préférés(je n'ai jamais signalé la

mort de mes parents, j'ai fais croire a ma grand-mère qu'ils m'avaient abandonné). Max se

serait régalé.
Ah, mais voila que j'ai perdu le fil. Revenons à nos moutons(ou plutôt à notre chauve-

souris).



*Chapitre 7 : Un symbole*

...to be continued...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Why So Batman?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BATMAN - MINUIT A GOTHAM
» THE DARK KNIGHT : BATMAN - 1/4 BUST SCALE
» Batman Arkham Asylum
» Batman : Gotham Knight 08/07/08 z1
» RIEN QUE... BATMAN !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des fans de Batman :: Bla Bla Bla ! :: Fan-fics et Fan-Arts-
Sauter vers: